Management 2.0 : apprendre à utiliser le storytelling

The-Storyteller Il n’existait pas vraiment de livre sur le storytelling en française, si ce n’est le livre de Christian Salmon. Si ce livre est une critique assez dur du storytelling (surtout dans son utilisation par les politiques), il pose avant tout un panorama de ce qui existe, mais ce n’est pas un « manuel »à l’usage de ceux qui voudraient se lancer dans des « histoires ». Jusqu’à présent il fallait lire des ouvrages en anglais, notamment comme ceux de Steve Denning. Les francophones vont pouvoir se rattraper avec le livre  en français de Stéphane Dangel et Jean Marc Blancherie Storytelling le guide.

C’est plutôt une bonne  nouvelle de posséder cette ressource pédagogique dans la langue de Voltaire (à propos de ressources, ceux intéresser par le sujet du storytelling « doivent » suivre sur twitter @storytellin). Les auteurs ont réalisé une bonne synthèse des ouvrages existants sur le thème (notamment les livres de Steve Denning dont je parlais plus haut), soutenue par une mind map en ligne (ou pdf).

Je ne vais pas revenir sur l’ensemble de l’ouvrage, même si les retours les fondements du storytelling à travers Foucault, Bakhtine, Ricoeur, m’ont rappelé avec plaisir mes années de doctorat. Je vais vous présenter les thèmes développés dans l’ouvrage et qui concernent ce blogue à savoir : storytelling en entreprise/management et les différentes utilisations possibles.

  • Déclencher, orienter, faire passer à l’action ses collaborateurs ( A partir d‟une success-story du passé, les collaborateurs peuvent se projeter dans leur propre histoire, leur propre défi)
  • Inspirer confiance (Avec une histoire personnelle, basée soit sur des forces, soit sur la manière dont des faiblesses ont été surmontées)
  • Fédérer autour de valeurs (Une histoire va rendre plus concrète des valeurs abstraites : que signifie « l‟esprit client », « la qualité » sans référence à des événements, des comportements qui les illustrent)
  • Donner une vision du futur (J’en ai déjà parlé il y a un mois sur storytelling et transmission de la vision)
  • Mettre en place une démarche collaborative et partager des connaissances (j’y reviendrai dans un billet détaillé sur ce thème)
  • Faire face à des rumeurs (combattre des histoires par d’autres)
  • Faire preuve de leadership (le leader répond à la question qui suis-je, que faisons nous là en tant qu’individu et l’histoire de l’entreprise dans ce qu’elle devrait être)
  • L’histoire fondatrice de l’entreprise (les fameux garages des start-up) qui fonde la légende de cette dernière
  • Mener des enquêtes (éviter d’avoir des réponses convenues)
  • Se faire recruter (changer du CV classique)

Voici un exemple de storytelling et de CRM qui provient de chez Hyatt. Comment améliorer la relation client en partant des clients. Les clients sont invités par Hyatt dans le cadre de son opération « The big welcome », à rédiger un texte de 250 mots maximum. Pour répondre à la question : « de quelle manière transformeriez-vous 365 nuits offertes chez Hyatt en une expérience inoubliable ? » (les trois textes les plus créatifs font gagner t 365 nuits pour leurs auteurs).

La dernière partie de l’ouvrage revient sur les techniques à connaître et maîtriser pour raconter des histoires et l’éthique à posséder quand on use de ces techniques d’influence.

Pour conclure, un ouvrage complet sur les origines et les évolutions (impact du web) du storytelling, ses usages et les techniques. Un ouvrage à lire si on veut se lancer dans l’aventure du storytelling et qu’on ne parle pas l’anglais.