Retour sur l’e-reputation, quelques remarques

La semaine dernière j’ai participé à la demande de Text100 à une table ronde sur Construire une marque en ligne et gérer son eReputation avec Carlos Diaz le CEO de BluekiwiTristan Nitot le président de Mozilla Europe et Gilles Klein journaliste (ambiance détendue et très sympa, avec un public de professionnels interactifs).

Voici ce que j’ai retenu de cette table ronde, du moins les principaux points que je n’entends ou ne lis pas tous les jours (avec en fin de billet un petit bonus video).

Watch me I’m famous : Que ce soit pour prévenir une crise, connaître les tendances du secteur, savoir ce qui est dit sur sa marque, s’il y a bien une chose par laquelle commencer, c’est la veille.

There is no place like home : Etre présent sur les médias sociaux c’est bien, avoir son propre espace à gérer pour animer une communauté (clients, prospects, partenaires…) c’est mieux. Surtout si on a des community managers qui ne sont pas des juniors laissés à eux même (Bluekiwi et Text100 l’ont bien compris et ils ont mis des gens d’expériences à cette fonction). Il est plus simple de gérer le quotidien et les problèmes quand on est chez soi, que quand on est un « invité » comme les autres. De même l’attitude de vos « invités » n’est pas la même.

Blogocratie : Certains évènements semblent avoir une importance énorme, vu à travers l’effet loupe de certains blogueurs influents, mais le commun des internautes et encore plus des français ne sont pas du tout au courant de telle ou telle affaire. On est loin du media mainstream permanent. Le buzz internet a ses limites, notamment dans le temps. Même si de plus en plus cette caisse de résonance est reprise par les médias « traditionnels ».

Bad buzz or not : Cela reprend en partie le point précédent. Est-ce qu’un mauvais buzz sur internet a vraiment un impact sur les ventes d’une marque ? A l’opposé, ne vaut-il mieux pas avoir un buzz, même mauvais, que pas du tout de visibilité. Même si je n’étais pas forcément de cet avis au départ, la majorité semble penser qu’un mauvais buzz n’est pas forcément négatif, au contraire, surtout s’il est bien géré ensuite. La visibilité prime sur beaucoup de chose.

Petite promo, la video de la semaine dernière du talk sur HRchannel dédié au thème de la e-reputation et le marque employeur avec Vincent Berthelot (organisateur du plateau), Fadhila BrahimiCamille AlloingFranck La PintaZiryeb MaroufOlivier Iteanu et moi même.


[Aller voir le site]