Conseil 2.0 : non pas tant qu’à imiter qu’à surpasser

Vingtième  billet autour des maximes de Baltasar Gracian, jésuite vivant au XVIIe siècle, adapté au monde de l’entreprise 2.0.

Il est important de mener des benchmarks de ce qui s’est fait ailleurs. C’est souvent pour cela que les consultants sont engagés. Avoir mis en  place un certain nombre de projet 2.0 leurs donnent un retour d’expérience plus importante, une vision plus fine, vous allez pouvoir prendre modèle sur les meilleurs. Mais si vous souhaitez juste imiter une réussite, vous allez être déçu et surtout vous courrez à l’échec. Vous n’êtes pas Alcatel-Lucent, dont on parle beaucoup ces derniers temps pour leur RSE Engage, ou Starbucks pour son utilisation des médias sociaux dans un cadre de SCRM.

Il n’est pas question de savoir si vous allez faire pareils, il est question de savoir comment vous allez développer votre projet chez vous, avec vos contraintes, votre culture, vos avantages et vos freins. Surpasser un autre projet c’est être capable de le développer en interne et obtenir des résultats positifs pour vous. Surpasser c’est être capable de s’adapter, créer, innover en fonction de votre contexte.

Vous n’êtes pas dans un concours avec les autres, mais dans un « combat » contre vous même. Ne cherchez pas à imiter, surpassez vous.

Cette série de billet est inspiré de l’ouvrage Entreprendre et innover 52 conseils éternels d’après les maximes de Baltasar Gracian de Jacques Birol

 

 

 

 

  • http://twitter.com/flair Fabien Lair

    tout à fait d’accord avec toi Anthony , prudence sur les benchmark, intérêt pour l’expérience des autres, et conviction qu’il faut inventer, chacun, patiemment, et effrontément sa propre démarche.. donc pas de « concours » mais j’ai du mal avec l’expression   « combat  contre vous mêmes », ne s’agit-il pas plutôt d’un « cheminement » pour reprendre des mots de baltazar… trouver les bons chemins, savoir sortir des sentiers battus, et rester en éveil, sûr que l’obectif est dans l’expérience du chemin justement…

  • Anthony Poncier

    @Fabien oui le terme est un peu dur, lutte est un peu plus soft, après oui le côté chemin est plus dans le discours religieux. C’était plus pour indiquer le côté difficile de se surpasser soi même qui peut être plus dur que de surpasser les autres

  • tn pas cher livraison gratuite

    Surpasser c’est être capable de s’adapter, http://www.gaypodcast.fr/tn-pas-chere-livraison-gratuite-chaussure-nike-tn-requin-pas-cher.html créer, innover en fonction de votre contexte.