Emirates ou le storytelling de l’entreprise 2.0

Vous le savez ou pas, dans un projet de mise en place du collaboratif, et plus largement dans un projet de transformation des organisations, la communication est primordiale, bien que souvent sous-esmité malheureusement. Et pourtant quand on écoute les retours d’expérience concernant la mise en place de réseau social d’entreprise, cette facette est toujours mise en avant. Il faut faire passer un certain nombre de messages auprès des collaborateurs, des managers, de la direction. Par rapport au titre, vous vous dites qu’on est bien loin du titre de de ce billet, pas vraiment vous allez voir pourquoi.

Ce WE je regardais la télé quand j’ai vu le spot (version courte) d’Emirates et je dois dire que cela m’a renvoyé à ma vision du voyage (je le met ici, car je trouve l’ambiance qui se dégage de cette publicité excellente et comme je l’écrivais ici, il y a une part de rêve dans l’entreprise 2.0).

Voulant la revoir, je me connecte sur Youtube et je tombe en fait sur la version longue. Moins musicale, moins rythmée, mais entre les images et le discours, j’avais l’impression d’entendre une publicité ventant les mérites et gains de l’entreprise 2.0. La description d’une vraie vision du social business ou de l’entreprise 2.0, mis en images…

Voici le discours tenu durant ce spot (je vous fais la traduction au passage) :

« Nous croyons que tout est possible » : la part de rêve dont je vous parlais, il faut savoir se projeter en dehors des sentiers battus, voir grand, le côté pragmatique vous rattrapera bien assez tôt, vous êtes dans le monde de l’entreprise.

« Le monde entier sera connecté pour partager » : le réseau social d’entreprise (RSE) qui aide à aplatir la pyramide et traverser les silos, bref un outil pour faciliter un fonctionnement en réseau et le partage d’information.

« Nous sommes les ponts entre les individus et les endroits, les cultures et les idées » : Une des premières raisons mise en avant par les entreprises pour déployer un RSE, est la possibilité de rapprocher des équipes éloignées géographiquement. Mais aussi soutenir l’innovation. On est bien dans cette création qui réunit les idées pour leur permettre de devenir matures à travers les échanges transverses.

« Entre la part d’imaginaire et ce qui est réel » : Ce que j’écrivais dans cette article pour le supplément du monde

De fait, il faut encore rêver cette entreprise de demain. Quand les entreprises pensent à ces transformations, bien souvent elles ne parviennent pas à s’extraire de leur cadre. Elles se demandent pourquoi leur entreprise fonctionne comme cela, alors quelle devrait rêver de choses qui n’ont jamais existé et se dire pourquoi pas. Au final, imaginer à quoi ressemblera leur entreprise dans cinq ans.

« On peut être n’importe où et partout et tout est à porté de main » : c’est l’idée de digital workplace, un endroit accessible de partout et n’importe où, où j’accède à tous ce dont j’ai besoin pour travailler et être connecté avec mes parties prenantes.

« Un futur qui appartient à ceux qui inspire un nouveau monde, invitant plus de monde et d’endroit à en faire partie » : cohésion d’équipe, renforcement des liens, entraide, des valeurs et des gains portés par l’entreprise 2.0

« Un monde qui est constamment en mouvement » : l’entreprise agile qui doit être réactive, qui doit s’adapter en repensant son fonctionnement…

« Nous inspirons la conversation » : le conversationnel qui s’invite dans les différents processus pour les fluidifier et les améliorer

« Des cultures à expérimenter, nous réalisons nos rêves » : l’entreprise 2.0 est un chemin qui se parcours et se construit petit à petit, pas à pas. Il n’y a pas de grand retro-planning et guidelines qui ont tout prévu et mesuré. Ce n’est pas l’arrivée qui compte, mais le chemin, le voyage. On expérimente en partie.

« Par ce que nous sommes, d’où nous venons et où nous allons » : aucune entreprise ne se ressemble, c’est pourquoi il n’y  a pas deux projets identiques et une méthodologie sur étagère. Il faut s’adapter à la culture de l’entreprise et aux buts qu’elle s’est fixée.

Avec bien sûr le slogan de fin d’Emirates, « Hello tomorrow »  qui est aussi une vision de l’entreprise 2.0, l’entreprise de demain. Bien sûr la communication interne n’a pas les moyens d’Emirates pour une publicité globale B2C, mais porter les mêmes messages en montrant qu’on entre dans une autre vision de l’entreprise ne serait pas un mal. Une vision s’est aussi offrir du rêve et aller plus loin. Ca vous semble un peu baba, bisounours, utopique… Comme disait André Gide

C’est par la porte étroite de l’utopie qu’on entre dans la réalité bienfaisante

Voici donc la publicité Emirates qui porte ces messages