New economy and old management habits

new-economy-620x380Is the leading start-ups management model not cutting it anymore ? Let’s face it, I’ve never really be part of those who have praised these types of management models, which often is more a myth than reality. Business model and management are two different things. So if start-ups can now teach companies new things about business models and customer focus, this is not really the same story for management. But when the business reaches out, what is left?

Lire la suite

Uber a model for the French industry ?

Uber-Business-ModelLet be clear from the beginning, this is not a new post on the « war » between the Taxi and private hire, which Uber is a symbol, but rather a come-back to the term uberisation made famous by the CEO of Publicis Maurice Levy and what we can learn from that in France.

Lire la suite

Nouvelle économie et vieilles recettes de management ?

new-economy-620x380 Le vent est-il en train de tourner pour le fameux modèle de management des start-ups tant acclamé ? Disons le tout net, je n’ai pas vraiment été de ceux qui ont encensé ces types de modèles de management, qui bien souvent tiennent plus du mythe que de la réalité. Business model et management sont deux choses différentes. Donc si les start ups ont des choses à apporter côté business model et focus client, cela n’est pas vraiment la même chose côté management. Mais quand le business se tend, que reste-il ?

Lire la suite

Uber un modèle pour les entreprises française ?

Uber-Business-ModelPosons les choses clairement dès le début, ce n’est un nouveau papier sur la « guerre » entre les Taxi et les VTC, dont Uber est le symbole, mais plutôt un retour sur le terme d’ubérisation rendu célèbre par le patron de Publicis Maurice Lévy et les leçons à en tirer.

Lire la suite

Transformation digitale : le livre blanc

En ce moment c’est un peu l’overdose d’articles, points de vue, sur la transformation digitale. Alors pourquoi Publicis Consultants en fait un de plus. Parce que le but n’est pas de donner des leçons ou proposer de nouvelles formules miracle. L’idée des gens qui ont bossé dessus (dont je suis) était plutôt de revenir au base, de répondre aux questions que se posent, nous posent, nos clients quand nous les rencontrons. D’avoir aussi des points de vue sur la question, à travers quelques interviews, comme l’avait fait la CDO de l’Oréal dernièrement lors d’un interview. En fait c’est un peu la même démarche que j’avais adopté lors de mon livre 101 questions sur les réseaux sociaux d’entreprise.

Lire la suite