ICC : réseaux sociaux d’expertise

Comme chaque année se tient ICC, manifestation autour de l’économie de la connaissance. Cette elle aura lieu au CNIT le 8 et 9 novembre. Si je vous en parle en avance, c’est que cette année je vais animer un atelier carrefour autour des réseaux sociaux d’entreprise dans le cadre de mon activité chez USEO qui organise le village des réseaux sociaux durant les 2 jours de ICC. Si ce sujet de RSE vous intéresse, rejoignez la communauté USEO sur ce thème.

Au delà de l’animation des différents témoignages, je ferai une introduction qui posera un « état de l’art » sur le sujet à travers ces questions :

  • L’entreprise collaborative : quels sont les faits, événements, orientations, usages qui se dégagent actuellement ?
  • Quelles tendances à court terme peut-on en attendre ?
  • Quels sont les apports concrets du réseau social d’entreprise à l’efficacité collective et individuelle ?

Mes invités seront :

  • Jalios qui se posera la question de la place d’un réseau social dans l’intranet ?

Un réseau social d’entreprise permet de partager les connaissances et de fédérer les collaborateurs. L’intérêt de la mise en œuvre d’une solution dédiée à l’entreprise est d’assurer la maitrise et la sécurité des informations sensibles qui y sont échangées même si des utilisateurs externes y sont invités. Associé à des fonctionnalités collaboratives, un réseau social permet d’augmenter la performance et la synergie des équipes pour former des communautés d’experts, faciliter les échanges, capitaliser les connaissances, détecter et valoriser les talents.

  • Créez et animez vos portails de veille personnalisés par Knowledge Plaza

Les fonctionnalités réseau social – profils, commentaires, collaboration autours des wikis – stimulent l’expression et la création des connaissances. Pour capitaliser et exploiter cette connaissance, il faut s’organiser en communautés et allier la pertinence de catégorisation humaine à la puissance du moteur de recherche.

  • La force des communautés et des réseaux sociaux au service de la connaissance avec blueKiwi

Les réseaux sociaux et outils communautaires augurent d’une nouvelle écologie de l’information, basée sur la transversalité, l’échange, la transparence, conjugué à une gestion fine de la confidentialité et du partage des données. En centrant l’information sur l’individu et ses compétences, c’est toute la logique de capitalisation et d’indexation informationnelle, de fluidité des connaissances et de gestion dynamique de l’intelligence économique qui est impactée.

  • Jamespot : Social Ready ! : utilisez le levier du Réseau Social pour vos processus métiers

Aujourd’hui, les réseaux sociaux ont démontrés sur le Web leur pertinence pour simplifier et accélérer les relations et les actions interpersonnelles. Cet atelier montrera comment tous les processus de l’entreprise peuvent désormais bénéficier de ce levier social à travers l’approche SocialReady. Seront abordés les enjeux à passer à la dimension sociale, des exemples concrets de processus qui peuvent bénéficier rapidement et directement du levier Social et enfin des moyens concrets de mettre en place une telle approche en entreprise.

J’espère que cela vous a donné envie de venir, si ce n’est pas le cas ;-( alors allez voir le programme des séances plénières et des autres carrefours, et puis c’est gratuit, il suffit de s’inscrire…

En espérant vous voir

  • Pingback: Tweets that mention Blog d'Anthony Poncier » Blog Archive » ICC : réseaux sociaux d’expertise -- Topsy.com()

  • Pingback: Blog d'Anthony Poncier » Blog Archive » ICC : réseaux sociaux d … « Pierre Rouarch()

  • http://twitter.com/KlarAgora KlarAgora

    Bonjour !
    Suis passionnée par tout ce qui concerne l’entreprise collaborative et les réseaux sociaux d’entreprise… Quel dommage que l’ICC ait lieu en semaine, je doute de pouvoir m’y rendre.
    D’autant que je ne connais pas grand chose à Knowledge Plaza, Blue Kiwi, ou encore SocialReady.
    En tout cas bravo pour cette approche moins « marketing de comptoir » qu’on a l’habitude de lire un peu partout, avec des titres aguicheurs et du contenu anorexique.
    Quand je lis « état de l’art », « tendances à court terme » et ces questions de fond qui ressemblent à s’y méprendre à des problématiques universitaires, ça me rappelle mes travaux de recherche en Master…!
    A bientôt et j’espère à la semaine prochaine,
    K.