Community management : La malédiction du Savoir

Vous êtes un expert dans votre domaine mais n’oubliez pas que vos clients n’en sont pas forcément. Ce qui peut vous paraître évident ne l’est pas forcément pour eux.

En tant que community manager, vous vous dites sans doute qu’il est essentiel de connaitre vos outils, les interfaces, les pratiques et les us et coutumes des réseaux sociaux, des blogs et des plateformes du web. Et vous avez raison, même si cela n’est pas suffisant pour réussir sa mission. Il s’agit également d’être disponible, communiquant, de susciter l’attention, de l’engagement à un niveau ou à un autre. Mais avant d’en arriver là, il est essentiel de bien comprendre le comportement, les attentes et la façon d’opérer de votre auditoire afin d’adapter vos actions et votre communication en conséquence.

Conseil 1 : mettez vous à la place de votre membre, de votre fan, de votre abonné, de votre client. Vous êtes expert et vous vous devez donc de vous mettre au niveau de vos clients et non l’inverse. Il faudra donc s’adapter à leurs connaissances, leur expliquer ce que vous attendez d’eux et les guider et ce même si cela vous apparaît comme une évidence.

La suite des conseils sur My community manager

Une réflexion au sujet de « Community management : La malédiction du Savoir »

  1. Ping : Tweets that mention Blog d'Anthony Poncier » Blog Archive » Community management : La malédiction du Savoir -- Topsy.com

Les commentaires sont fermés.