Les organisations modernes sont-elles plus zen et aptes au changement ?

Deux entreprises ayant une même activité sur un même marché en pleine transformation : l’une a fait l’objet d’acquisitions en série, d’adaptation de sa stratégie pour améliorer la compétitivité et la rendre cohérente avec celle de la maison mère, offre des salaires élevés, a un programme de fidélisation des employés ; l’autre offre des emplois moins valorisés, a des salaires très raisonnables,  a une stratégie stable (on pourrait même dire une stratégie de stabilité). On pourrait croire que la première sera celle qui motivera le plus ses employés- mais instinctivement on sent que ce n’est pas si simple : la question qui se pose immédiatement est celle de l’ambiance dans l’entreprise, et celle-ci n’est pas uniquement tributaire de la conjoncture extérieure ou des résultats financiers. De nombreux facteurs sont en jeu, et en l’occurrence dans cet exemple et avec des résultats financiers comparables, la seconde entreprise est plus zen, moins stressante pour ses employés et ses dirigeants, et offre des perspectives à moyen terme plus lisibles. La suite chez Cécile Demailly

1 réflexion sur « Les organisations modernes sont-elles plus zen et aptes au changement ? »

  1. Ping : Tweets that mention Blog d'Anthony Poncier » Blog Archive » Les organisations modernes sont-elles plus zen et aptes au changement ? -- Topsy.com

Les commentaires sont fermés.