Attractivité de l’entreprise à l’ère de la Gen Y et des réseaux sociaux

Il y  avait quelques temps que je n’avais pas abordé la question de la génération Y (notamment ici sur leurs rapports à l’entreprise ou plus largement ). Le mois dernier j’étais invité par HRchannel qui organisait un plateau sur ce thème. Avec moi Fadhila Brahimi, Stanislas Jourdan, Franck La Pinta, David Guillocheau, Ziryeb Marouf, Julien Pouget et Grégory Pouy. L’occasion de revenir sur les principaux points abordés pendant ce débat entre génération Y et marque employeur (dans moins de 10 ans ils seront 50% des effectifs de l’entreprise).

Les 2-3 points abordés sur ce plateau qui m’ont le plus marqué :

  • La génération Y comme moteur des nouveaux outils informatiques : J’avais déjà traité de ce sujet ici. Pour reprendre l’idéé principale, oui ils sont un soutien, mais pas un moteur. Le moteur sont les X ouverts sur ces technologies collaboratives et qui ont déjà une reconnaissance interne et qui peuvent donc influer sur les décisions de l’entreprise.
  • Sur leur intégration dans l’entreprise : voilà une image qui vaut mieux de long discours

Enfin, si les entreprises sont fortement normalisatrices, et qu’elles arriveront sans doute à faire « entrer dans le moule » cette nouvelle génération, elle en perdra du même coup le potentiel, notamment liés aux technologies et usages collaboratifs. Et surtout quand elle sera majoritaire, la question se posera autrement.

Plutôt que tout déflorer,  voici le plateau dans son intrégralité.


[Aller voir le site]