Les réseaux sociaux d’entreprise vont tuer l’email

killing-off-email

Aujourd’hui, comme tout les vendredi, toujours dans le cadre de nos petits détours par le monde anglo-saxon, avec un retour sur un article, comme il y a 15 jours, sur l’email et les réseaux sociaux d’entreprise. Voici les idées présentées, même si le titre du billet est un peu provoquant et surtout exagéré.

Le problème avec l’e-mail

McKinsey indique que les collaborateurs passent généralement 13 heures par semaine à lire, écrire et envoyer des emails. L’email est devenu un puissant outil de communication individuel ou pour de petits groupes, une liste de tâche virtuelle, un lieu de classement. La boîte de réception est devenu un lieu unique pour se tenir au courant des activités quotidiennes de l’entreprise. Ce lieu de connaissance est inaccessible aux autres employés et disparait avec le départ de l’entreprise du salarié. Avec l’évolution des modes de communication, le rôle de l’email est remis en question

L’efficacité prouvée de la communication sur les réseaux sociaux d’entreprise (RSE)

McKinsey estime que 25% à 30% pour cent du temps passé à gérer les emails pourraient être gagné par l’usage des outils sociaux comme un RSE. Les employés pourront trouver plus rapidement les connaissances qui leurs sont nécessaires et réduire les courriers indésirables. Les fichiers en pièces jointes seront également plus visibles et plus accessibles, avec leurs auteurs identifiés plus rapidement pour plus de synergie.

Avec un réseau social d’entreprise, des systèmes de questions et réponses peuvent être facilement mis en place et accessibles à tous. Cette base de connaissances offre un accès centralisé et organisé à l’information fréquemment demandée, réduisant ainsi la nécessité pour les collaborateurs d’envoyer des questions redondantes.

L’e-mail ne permet pas de gérer le collaboratif de manière constructive

L’email est inefficace lorsque les employés commencent à communiquer à beaucoup sur un sujet commun. Selon Rypple de Salesforce, 96% des chefs d’entreprise citent désormais la mauvaise collaboration et communication comme responsables des échecs au travail. Une étude réalisée par Subramanium et Youndt (publié dans l’Academy of Management Journal) indique que les entreprises dotées d’un RSE atteignent un rendement financier supérieur. En outre, la recherche universitaire montre que l’innovation est plus rapidement générée grâce au collaboratif plutôt que de manière individuelle.

Une autre analyse de McKinsey sur 4 secteurs de l’industrie, qui représentent près de 20% des ventes de l’industrie mondiale, suggère que les RSE peuvent débloquer 900 milliards de dollars pour s’établir à 1,3 milliards de dollars en valeur dans ces seuls secteurs. Les deux tiers de cette opportunité de création de valeur réside dans l’amélioration de la communication et du collaboratif au sein et entre les entreprises.

Le collaboratif s’accélère en entreprise, voilà pourquoi :

  • Le lieu de travail est de plus en plus global, plus virtuel et plus dispersé. L’information est donc facilement ralentit et rend la prise de décision plus lourde. Dans le même temps notre besoin d’un accès rapide aux connaissances est en augmentation. Ce que ne permet pas l’email.
  • La chaîne d’information est de plus en plus complexe ,rendant sont fonctionnement de plus en plus « fragile ». La seule façon de prévenir un accident est la mise en place d’une communication transparente et responsable.
  • Le bureau traditionnel continue à se transformer en un espace partagé où les jeunes travailleurs de la génération Facebook donnent de la voix et partagent plus facilement l’information.

Avec moins d’emails les collaborateurs vont chercher à se connecter

La valeur des canaux de communication ouverts au sein d’une entreprise ont une efficacité indéniable. Pourtant dans les industries, comme la fabrication, la grande distribution, l’hôtellerie, l’exploitation minière, la construction, l’entretien et le transport, beaucoup de salariés n’y ont pas accès. Beaucoup de ces entreprises n’ont jamais réalisé l’avantage d’informer leurs employés en leur offrant un moyen de communication au sein de l’entreprise. Avec les moyens mobiles, ces employés jusqu’alors ignorés pourrait aider au déploiement des RSE accessible à tous.

L’avenir

Quand vous considérez les avantages d’une communication collaborative, combinée à des collaborateurs entièrement engagé, il devient clair que les réseaux sociaux d’entreprise amèneront des changements positifs. Les employés sont attirés par ce qui facilite leur travail. Avec la génération Facebook l’équilibre va basculer vers les outils collaboratifs en ligne rendant obsolètes l’email qui commencera à diminuer progressivement. Gartner, a déclaré que les RSE remplaceront l’email comme principal moyen de communication interpersonnelle pour 20% des entreprises d’ici à 2014. Même si cette prédiction est un peu optimiste, l’email est clairement en perte de vitesse et cela va ne cesser de s’accroitre.

  • Mathilde Collin

    Oui j’avais vu mais comme vous le dites, le sujet est toujours autant d’actualité. Avec plaisir si vous voulez en parler!