RH 2.0, personal branding, recrutement et guérilla

Comme vous le lisez, dans mes best of tweet de la semaine, j’essaye toujours de mettre en avant des offres d’emploi lié à mon secteur d’activité. Ceci afin de vous aider puisqu’il paraît qu’il y a environ 7 millions d’offres d’emploi publiées chaque année en France, et que seules 30% à 40% sont visibles généralement (tous secteurs confondus). Donc chercher c’est pas mal, trouver c’est bien et au regard de la situation économique actuelle, avoir le job c’est encore mieux. Un nouveau livre sur le sujet vient de sortir. Il s’agit de Guerilla Marketing pour trouver un emploi, best seller américain, adapté à la France avec brio, par Jacques Froissant (le fondateur d’Altaïde, cabinet de chasse de référence dans le recrutement 2.0) . Outre le fait qu’étant moi aussi un auteur Diateino (c’est une grande famille avec comme matriarche Dominique), j’ai apprécié l’angle de l’ouvrage dans son approche visant à changer de paradigme. Son côté , je ne cherche pas un emploi, je suis une valeur que l’on souhaite recruter (leadership, personal branding), sans parler de l’usage des médias sociaux et plus largement d’internet, ont trouvé un écho en moi. Bref des concepts souvent abordés dans ce blog, et qui font que je parle de cet ouvrage aujourd’hui. Voici ce que j’en ai retenu.

Contrairement à d’habitude, je ne vais pas reprendre l’ensemble de l’ouvrage, car cela renvoi à chaque fois à un thème avec des conseils, donc difficile de sélectionner l’un plus que l’autre.

Pourquoi guérilla, une petite définition pour commencer :

La guérilla est la poursuite d’objectifs conventionnels, par des moyens non conventionnels

Aussi d’après l’ouvrage, un bon guérillero doit posséder 5 qualités :

  • Leadership : montrez votre dynamisme
  • Qualité de communication : soyez capable de transmettre votre valeur ajoutée
  • Propension à l’action : démontrez votre capacité à prendre des décisions
  • Passion : démarquez vous par votre engagement
  • Compatibilité culturelle : sachez vous adapter à votre environnement

Il faut changer les règles du jeu, vous ne subissez plus, vous entrez dans une négociation où votre futur employeur a autant besoin de vous que vous avez besoin de cet emploi. Mais surtout il faut vous mettre à la place du recruteur afin de mieux le persuader que vous êtes la perle rare. Si vous avez choisi une entreprise pour laquelle vous souhaitez travailler, il faut ensuite vous mettre à sa place, et voir de quoi elle a besoin et en quoi vous correspondez à ce besoin, afin de mettre ces avantages en exergue. L’idée que tout n’est pas joué d’avance, alors que sur le papier d’autres semblaient mieux convenir, et que quelqu’un peut faire la différence à l’oral me plaît bien.

En fait, on retrouve des activités liés au médias sociaux pour ceux qui ont l’habitude de passer du temps dessus, qui sont les mêmes quand on est en recherche d’emploi :

  • Faire de la veille pour trouver l’information pertinente pour votre recherche d’emploi (entreprise pour laquelle vous postulez, ses cadres, information sur le marché qu’elle occupe…)
  • Utiliser les ressources du web en ne vous arrêtant pas au traditionnel job board (moteur de recherche spécifique et généraliste, réseaux sociaux, médias sociaux…)
  • Apprendre à sortir du lot pour vous distinguer (CV, entretien…), travailler son réseau et mettre en valeur son expertise, on en revient au personal branding

Difficile pour moi de ne pas adhérer à ces principes. Soyons honnête, si j’ai bien accroché avec l’ouvrage, j’ai tout de même eu l’impression qu’il s’adresse plus aux cadres, qu’un à « collaborateur lambda », même si on trouve des conseils valables pour tous.

Mais sa grande force est de démystifier un certain nombre de préjugés et de vous permettre de vous mettre à la place du recruteur afin de vous adapter à sa demande. De fait, cela gomme le côté demandeur d’emploi au profit d’une négociation entre offre et demande. Cela vous remet au centre de l’action, et vous rend vraiment acteur de la démarche. Plus qu’une recette de cuisine, je trouve que cet ouvrage donne la pêche.

Vous êtes à la recherche d’un emploi, je pense que ce n’est pas de l’argent perdu, mais un bon investissement pour vous accompagner dans cette démarche.

  • David Fradel

    Comme écrit dans l’article, la force d’un livre de ce type, c’est qu’il  vous donne une confiance en vous incroyable. Par contre, je ne sais pas si les français sont prêts à jouer le jeu comme les américains. L’avenir nous le dira.

  •  @google-c4f9d3fdbea741a01a97bc2751c1ec0c:disqus En tous cas j’ai tout fait pour que les français s’y mettent ! 😉

    @Anthony:disqus  Merci pour ce bel article.

  • Anthony Poncier

    Et c’est réussit Jacques, encore bravo

  • Pingback: « Guerilla Marketing ou l’art de développer sa stratégie personnelle » par Jacques Froissant | Digital Academy()

  • Excellente initiative que celle d’avoir traduit ce best-seller, ça manquait…concernant la définition de la GM, Je rajouterai que la GM est la poursuite d’objectifs conventionnels par des moyens non conventionnels ceci avec le budget le plus faible possible…CQFD.

    My 2 cents,