Les 3 dimensions de l’entreprise 2.0

En ce moment on voit pas mal resurgir des définitions de l’entreprise 2.0, je m’y étais moi même essayé à l’époque.

Toujours est-il que plutôt de faire un update sur cette définition, il m’a semblé plus pertinent de revenir sur les 3 dimensions qui composent l’entreprise 2.0, qui font d’elle une entreprise globale (surtout qu’il est rare d’associer ces 3 dimensions au concept d’entreprise 2.0).

Comme l’indique l’image au dessus, quelque soit la dimension, elles sont intimement liées fonctionnant au travers d’un flux entrant et sortant de l’entreprise, se répondant mutuellement et intégrant l’ensemble des collaborateurs, comme j’en ai déjà parlé ici.

Réseaux sociaux interne ou travail collaboratif

Cette dimension est celle sur laquelle je reviens le plus souvent. Elle est pour moi intimement liée à la notion de management 2.0, dont je parle souvent. Elle repose sur la mise en réseau de l’entreprise, visant à faire travailler les collaborateurs de manière collaborative, cette dernière prenant souvent la forme de communauté. En cela Cisco incarne ce type d’organisation. Il ne s’agit pas d’une expérience/pilote dans un coin ou d’une couche supplémentaire ajoutée à d’autres processus, mais bien de la colonne vertébrale de l’organisation autour de laquelle s’organise l’ensemble des processus de l’entreprise. Si souvent on pense à des entreprises étrangères, il existe un cas français qui répond aussi à cette définition.

Le community management externe

Tout comme dans la définition précédente, j’ai précisé le côté « interne », pour souligner l’aspect organisation interne et management des collaborateurs, ici je précise « externe » (il y a des communautés internes), même si l’entreprise 2.0 supprime cette frontière, pour marquer le lien avec les parties prenantes externes comme les clients ou les partenaires… Cependant, contrairement à juste une présence sur les médias sociaux, on gère un espace « à soi » (plus simple étant de recourir à une plateforme que l’on gère totalement, donc il ne s’agit pas d’une page Facebook) où l’on est libre de fixer ses propres règles et de gérer sa communauté. C’est de cette dernière que vont être le plus souvent issus vos ambassadeurs/avocats. Là encore il s’agit de s’organiser avec ces derniers de manière collaborative, afin de produire des interactions gagnantes pour l’ensemble de parties pouvant par exemple aboutir à de la co-création. Vous trouverez ici, ma vision du community management.

Engagement sur les médias sociaux

L’entreprise ne vit pas en autarcie, elle est connecté au reste du monde, notamment par les médias sociaux, pour reprendre la célèbre formule « no one is an island ».

Cet engagement commence avant tout par de la veille, afin de savoir ce que l’on dit de vous pour pouvoir interagir. Que ce soit pour trouver une idée, vous faire connaître, trouver des clients, répondre à vos détracteurs… Bref produire de la valeur pour votre entreprise, et non pas seul à travers un conversation manager, mais bien avec l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise.

Plutôt qu’un long discours voici une video qui montre de façon dynamique cette interaction, même si dans la video cela se limite à une cellule de veille ou de conversation manager, mais il faut bien que l’information arrive et reparte par quelque part. (merci à @hugocousin qui me l’a fait découvrir).

  • Pingback: Tweets that mention Blog d'Anthony Poncier » Blog Archive » Les 3 dimensions de l’entreprise 2.0 -- Topsy.com()

  • http://www.vadrouille-covoiturage.com Caroline

    Comment fait-on pour trouver ce que l’on dit sur nous sur le Web ?

  • http://www.yourwebsite.fr Frédéric Simonet

    Je suis complètement d’accord sur l’aspect multidimensionnelle.

    Cependant, il me semblerait plus pertinent d’articuler le concept autour des différents acteurs qui structurent l’activité de l’entreprise à savoir :
    – ses clients
    – ses collaborateurs
    – son environnement métier (concurrents et partenaires) et ses environnements de travail

    On peut alors faire émerger les 3 principales composantes de l’E2.0 :
    – Axe entreprise et ses clients : interactivité (podcast, participation etc.)
    – Axe entreprise et ses collaborateurs : partage de l’information en temps réel (Software as a Service)
    – Axe entreprise et son environnement : administration des flux d’information en temps réel (PRaaS – Process as a Service)

    En intégrant ces nouveaux usages du web, l’entreprise produit de la valeur ajoutée tant sur le plan opérationnel que stratégique.

    Création de valeur sur le plan opérationnel:
    – Axe entreprise et ses clients : engagement des prospects
    – Axe entreprise et ses collaborateurs : gains de productivité
    – Axe entreprise et son environnement : réduction des coûts

    Création de valeur sur le plan stratégique :
    – Amélioration de la relation client
    – Engagement des collaborateurs
    – Rationalisation de la gestion de l’information
    – Innovation
    – Et pour finir capacité de l’entreprise à anticiper le changement : agilité

  • http://www.yourwebsite.fr Frédéric Simonet

    Agence YOURWEBSITE – http://www.yourwebsite.fr
    – Entreprise 2.0
    – Web 2.0
    – Software as a SaaS
    – Process as a Service PRaaS

  • Pingback: Les 3 dimensions de l’entreprise 2.0 | New technologies & social networks | Scoop.it()

  • Pingback: Les 3 dimensions de l’entreprise 2.0 | World is Digital | Scoop.it()